Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTUALITES 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Consignes de sécurité et PPMS : interpellation du ministère / de l’IA

mardi 8 décembre 2015

PPMS : irréaliste et inopportun pour nos élèves !

Soyons clairs : les consignes publiées au BO le 26-11 sont inapplicables dans des écoles.

Le plan impose notamment aux personnels, via les directeurs et directrices d’école, « un contrôle visuel des sacs » et un « contrôle systématique de l’identité des personnes extérieures à l’école ». Le ministère nous impose aussi de faire dans nos écoles d’ici les congés de Noël un exercice de confinement avec un scénario défini. Cela semble irréalisable dans le temps imparti et compte tenu de la réalité du terrain. D’ailleurs de nombreux collègues nous interpellent, se sentant démunis devant l’ampleur de cette tâche supplémentaire vouée à l’échec sans moyens humains et matériels adéquats. Nous estimons que nous n’avons donc pas les moyens de le réaliser. Cette injonction témoigne, une fois de plus, de la méconnaissance de l’administration en ce qui concerne le quotidien des écoles !

Mais au-delà de la « faisabilité » ou non de cet exercice, la trame imposée est-elle bien opportune ? Quand élèves, parents et collègues viennent d’être choqués par les attentats, quand chaque enseignant a dépensé une grande énergie à apaiser les choses, à conduire, malgré tout, les enseignements et activités festives de cette période, bref à rétablir ce sentiment de confiance et de sécurité auprès des élèves comme des familles et essentiel à nos écoles, l’administration nous ordonne de faire voler en éclat tout ce travail ?

Travailler à la prévention des risques exige plus de sérieux et que toutes les écoles soient dotées des moyens nécessaires, en formation, temps, soutien et matériel, bref c’est une action réfléchie, loin de la précipitation choisie aujourd’hui !

Consignes de sécurité

De manière générale, les préconisations ministérielles placent les collègues en charge de la direction et du fonctionnement de l’école en difficulté pour se mettre en conformité, car coincés entre les directives ministérielles et le principe de réalité. Or, leur responsabilité peut être engagée.

Le SNUipp-FSU a d’ores et déjà interpellé le ministère sur ce dossier. Dans l’Ain, le SNUipp-FSU s’est adressée au DASEN lors du CHSCT de mardi 1er décembre et mardi 8 décembre même lors d’une audience.

Nous tenons à rappeler, et c’est ce que nous avons exprimé auprès du DASEN, que les enseignants en général, et les directeurs(trices) en particulier, ne sont ni des agents de sécurité ni des agents de la circulation. La seule chose qui puisse être exigée des enseignants est qu’ils accueillent en toute sérénité les élèves, et leurs familles le cas échéant, ce que chacun d’entre nous s’emploie à faire au quotidien. A chacun son travail !

Il faut d’ailleurs noter que les municipalités, en tout cas certaines, n’ont reçu, elles, aucune information. Ce n’est pas acceptable. Le DASEN nous a affirmé ce jour que ses services et ceux de la Préfecture l’avaient pourtant fait... Les communes sont pourtant concernées au premier chef par la mise en place de toutes ces consignes, et y compris du PPMS, puisque c’est à elles de fournir les informations relatives aux risques encourus et le matériel nécessaire.

PPMS :

Concernant le PPMS, il s’agit là d’une tâche très lourde administrativement, et chronophage. Puisque le ministère souhaite que cela soit fait avant les vacances de fin d’année (qui débutent dans 10 jours), alors il faut que notre institution assume cette demande : c’est pourquoi le SNUipp-FSU a demandé au DASEN de dégager du temps par le biais d’une journée de décharge supplémentaire, afin de permettre aux directeurs et directrices d’écoles de mettre à jour leur PPMS. Dans le cas contraire, ils ne seront pas en mesure de le faire.

Réunion au ministère : le SNUipp-FSU a obtenu une réunion au ministère sur ce dossier. Elle a lieu mercredi 9 décembre. Toutes nos remarques et demandes seront donc exposées à la Ministre. Le ministère doit prendre en compte la réalité du premier degré, et cesser de demander tout et n’importe quoi aux enseignants, qui, avec le peu de moyens dont ils disposent dans les écoles, ne peuvent, en tout état de cause, pas appliquer ces injonctions.

La ministre devra répondre aux questions suivantes (liste non exhaustive !) :
- Comment éviter tout attroupement préjudiciable à la sécurité des élèves aux abords immédiats de l’école ?
- Comment surveiller la voie publique ? Est-ce le rôle des enseignants, des directeurs(trices) d’écoles ?
- Quels autres adultes peuvent assurer une surveillance ? Désignés par qui ?
- Comment réguler la dépose et la récupération des enfants ?
- Comment contrôler les diverses prises en charge des élèves dans la journée (orthophoniste, CMP, etc), qui nécessitent des allées et venues ?
- Comment rendre effectif et assurer le contrôle systématique de l’identité des personnes ? Est-ce la compétence des enseignants, des directeurs(trices) d’écoles ?
- Sur quel temps mettre à jour ou créer les PPMS ?
- Comment réaliser des exercices de confinement sereinement et sans effrayer encore plus nos élèves dans le contexte actuel ?
- Qui est responsable pénalement si des actes sont commis dans une écoles, s’il y a une intrusion ?
- etc

Pour les écoles qui se trouveraient en difficulté (et ce n’est pas un reproche de notre part !), il faut demander aides et conseils aux équipes de circonscriptions et aux mairies. En attendant, pour le SNUipp-FSU, si l’on veut bien faire pour que nos élèves soient en sécurité - et les personnels avec ! - cela ne peut se faire dans ces conditions et dans ces délais. Nous demandons un délai supplémentaire pour réaliser à la fois la mise à jour du PPMS et l’exercice de confinement. Si vous êtes soumis à des pressions pour réaliser tout ceci avant le 18, contactez-nous !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 01 46 boulevard de Brou 01000 - BOURG EN BRESSE
- Tel : 04 74 32 61 20
- Email : SNUipp01
- se syndiquer : Et pourquoi ne pas se syndiquer ?

https://www.facebook.com/snuipp.ain/

Présentation de l’équipe du SNUipp-FSU de l’Ain en cette année 2018 - 2019 :

JPEG - 315.5 ko

https://fsu.fr