Retour accueil

Vous êtes actuellement : PEDAGOGIE, EVALUATION 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

LSUN : il est urgent d’attendre !

lundi 9 janvier 2017

Le Conseil syndical du SNUipp-FSU01 confirme son soutien à la demande de moratoire sur le LSUN émise par le SNUipp-FSU national.

Répondez au questionnaire en bas de page !

Le SNUipp-FSU émet de nombreuses réserves sur ce livret numérique concernant la confidentialité des données, l’intérêt pédagogique et la charge de travail accrue pour les enseignants.

Le 4 janvier dernier, le MEN a répondu au courrier du SNUipp-FSU exprimant des inquiétudes et posant des questions très précises sur le LSUN (voir ci dessous). Réponses pas toujours précises, parfois surprenantes, qui ne nous amènent pas à changer de position. Le livret demeure numérique, disparaîtrait à la fin de la 3ème (consultable 1 an par les profs de lycée et 8 mois par les parents), ne serait pas injecté dans le livret du lycée, ne serait accessible qu’aux personnels autorisés (profs et personnel d’encadrement).

Considérant les réponses fournies, nous conservons donc notre position, liée notamment au trop grand déterminisme apporté par un enregistrement numériques de données d’évaluation, par la forte restriction de la liberté pédagogique et l’intérêt peu évident du dispositif. Par ailleurs, le MEN ayant défini l’objectif du LSUN comme étant consultable à tout moment par les parents, un déploiement d’une telle ampleur pour un objectif si hypothétique ne paraît pas justifié.

Dès le CSE du 15 octobre 2015, le SNUipp-FSU avait critiqué ce livret numérique (bien que le MEN ait tendance à escamoter le "N"...) concernant la confidentialité des données, l’intérêt pédagogique et la charge de travail accrue pour les enseignants. Par ailleurs, alors qu’une phase test a eu lieu au printemps dernier, les remarques des collègues concernés n’ont fait l’objet d’aucun retour et aucun bilan ne nous a été transmis. Enfin, la circulaire ministérielle précisant l’ensemble des principes et des modalités de sécurisation de ce dispositif n’est toujours pas parue. Ce sont les raisons pour lesquelles le SNUipp-FSU a refusé de voter l’arrêté réglementant le LSUN lors du CSE début décembre.

Nous contestons le LSUN sur les points suivants  :

- son intérêt pédagogique et son efficacité dans la communication auprès des familles notamment celles les plus éloignées de l’école.
- la confidentialité des données et leur conservation à long terme : Quelles sont les modalités de transmission et d’accès des représentants légaux et l’expression de leur consentement ?
Quelle est la durée de conservation et le devenir du LSUN à l’issue de la classe de troisième ?
Quelles sont les mesures prises pour sécuriser le dispositif ?
Quelle articulation du LSUN avec le LSL du lycée et notamment quels documents et sous quelle forme seront mis à disposition des enseignants de lycée des données qui en sont issues ?
Est-il envisagé une utilisation statistique de ces données ?
Quelles sont les personnes qui seront habilités à renseigner, modifier, consulter le LSUN et les modalités de cet accès ?

- les avancées en termes d’évaluation plus « positive ».
- l’appropriation par les élèves eux-mêmes de l’avancée de leurs apprentissages.
- la vision dynamique des apprentissages : évaluation sommative ou mesure de progrès ?
- l’impact de cet outil sur les pratiques pédagogiques : permet-il de les faire évoluer, les fige-t-il ou les fait-il régresser ?
- le principe de liberté pédagogique : mise à mal par des bilans à des dates imposées, la liberté n’est pas respectée.
- la régularité des transmissions aux parents est-elle compatible avec la liberté réaffirmée des enseignants ?

Pour approfondir la question des fichiers, un article de la revue nationale de la FSU, POUR n°197, du mois de janvier à consulter ici : http://fsu01.fsu.fr/IMG/pdf/pour197_fichage.pdf

En conséquence, nous avons demandé un moratoire et la publication du bilan de la phase test opérée par le ministère au printemps dernier. Un courrier en ce sens a été envoyé à la Ministre.

Dans l’Ain, le SNUipp-FSU 01 a mis à l’ordre du jour du CHSCT-D du 6 décembre un point spécial LSUN afin d’obtenir un cadrage départemental respectant les directives nationales en terme de calendrier, mettant à mal les pressions de certains IEN pour sa mise en place (aucune obligation de mise en oeuvre avant la fin d’année, comme c’est le cas dans le Rhône notamment). La DASEN s’est dite surprise, car lors du dernier conseil d’IEN, il a été décidé de veiller à ce que les personnels puissent progressivement s’approprier "l’outil" afin qu’il soit utilisé par tous d’ici à la fin de l’année scolaire. Un avis intersyndical a été voté concernant le déficit d’accompagnement à la prise en main de cet "outil".

"LSUN, il est urgent d’attendre !", en atteste l’ordre de verrouillage des bilans, envoyé aux écoles par les CTICE le 1er décembre (sous peine de perdre les données non verrouillées), le contre ordre envoyé par le Rectorat 6 décembre, et l’échec de la mise à jour programmée le 7 décembre !

Nous vous proposons un rapide questionnaire concernant la mise en place du LSUN. Faites-nous remonter votre point de vue sur le LSUN, rencontrez-vous des difficultés,des pressions éventuelles...

Livret Scolaire Unique Numérique (LSUN)
Avez-vous reçu des consignes particulières de votre IEN ? :
  •  
  •  
Que pensez-vous du LSUN ? :
  •  
  •  
  •  
  •  
Si le choix est négatif ou plutôt négatif, sur quoi portent ces critiques ? :
:
:
Que pensez de notre demande de moratoire ? :
  •  
  •  
  •  

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 01 46 boulevard de Brou 01000 - BOURG EN BRESSE
- Tel : 04 74 32 61 20
- Email : SNUipp01
- se syndiquer : Et pourquoi ne pas se syndiquer ?

https://www.facebook.com/snuipp.ain/

Présentation de l’équipe du SNUipp-FSU de l’Ain en cette année 2019 - 2020 : JPEG - 1.1 Mo

https://fsu.fr