Retour accueil

Vous êtes actuellement : Contractuels-AESH-CUI 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

EVS - AVS : situation inacceptable !

lundi 29 juin 2009

Le point sur la situation des EVS -AVS dans l’Ain. Une pétition à signer et à faire signer !

Les AVS - EVS

- 6 ans après le démarrage du dispositif des AVS, les plus anciens dans ce dispositif vont partir sans possibilité de renouveler leur contrat Dès la création du dispositif des AVS, l’Etat a choisi de ne pas pérenniser ni professionnaliser ces métiers pour conduire une réforme à moindre coût. Ce dispositif - dans la continuité des emplois précaires -ne relèvent que du traitement du chômage et non pas de la fonction affichée : aide à l’intégration des enfants handicapés. La situation pour les 1 300 AVS sous statut d’assistant d’éducation et arrivant au terme de leur contrat d’ici décembre 2009 ne s’éclaircit pas, malgré quelques pistes envisagées un moment donné entre le MEN et les associations de parents d’enfants porteurs de handicap. 1 300 AVS Assistant D’Education arriveront donc en fin de contrat dans les mois à venir. Dans l’Ain, ce sont 27 personnes sans compter les AVS co, travaillant dans les UPI (rattachés aux collèges, ils ne sont pas comptabilisés par l’IA) qui ont appris le 27 mais seulement qu’une 7ème année ne leur serait pas accordée.

D’autre part, depuis 2006, dans le cadre du plan Borloo de cohésion sociale, 42 500 employés de vie scolaire (EVS) sont chargés de l’accompagnement des élèves handicapés à l’école et de l’aide à la direction d’école travaillent dans les écoles. 30 000 d’entre eux seront en fin de contrat en juin prochain sans autre solution que l’inscription au Pôle Emploi. Doit on comprendre que 30 000 salariés de droit privé recrutés sur des contrats dit « aidés » dans la fonction publique et se retrouvant au chômage fin juin ne méritent pas que le gouvernement se penche sur leur situation ?

Une campagne propre aux AVS a donc été lancée par le SNUipp dans un cadre intersyndical pour que la question de la professionnalisation des Auxiliaires de Vie Scolaire soit relancée et que dans le même temps, une solution d’urgence pour les 1 300 arrivant en fin de contrat soit trouvée.

Dans l’Ain


- le 27 mai, journée d’action nationale : rassemblement et audience en préfecture avec des AVS, EVS et des réprésentants des organisations syndicales
- lancement d’une pétition départementale (qui fait écho à la pétition nationale) mais en incluant la situation des AVS aed en fin de contrat (à retourner au snu)
- création de l’UDAISSE01 et collecte d’adresses mail d’AVS EVS
- conférence de presse le 8 juin avec les AVS EVS soutenus par les syndicats (progrès)
- mercredi 17 juin : rassemblement et audience avec l’Inspecteur d’Académie et Mme Lanot, d’une part et 1 AVS, 1EVS et les organisations syndicales
- mercredi 1er juillet : bilan des actions, informer des droits et préparer la suite

L’IA comme au ministère de l’Education Nationale répète que ces emplois sont des tremplins, ont été conçus pour des étudiants et doivent profiter à d’autres personnes après 6 ans. A ce jour, l’IA renvoie ces personnes en fin de contrat vers le pole emploi pour la validation des acquis (qui en réalité est un vrai parcours du combattant). Même si l’IA a reconnu que ces personnes n’ont pas été suffisamment accompagnées pendant ces 6 ans (problème du droit à 200 h de formation par an sans budget en face !), à aucun moment, l’expérience acquise sur le terrain pendant ces années n’est prise en compte. D’ailleurs, Mr Darcos, encore MEN le 17 juin interpelé à l’assemblée nationale répond : allons-nous créer un corps de fonctionnaires supplémentaires pour s’occuper des enfants en difficulté ? Ma réponse est « non », car ce n’est pas ainsi que nous concevons les choses. Nous considérons la fonction d’auxiliaire de vie scolaire comme une mission qui doit s’accomplir dans un moment de sa vie, à condition, évidemment, que soit garantie la continuité du service rendu aux élèves et aux familles, notre seule préoccupation. Cette mission peut venir à s’interrompre, et quelqu’un viendra alors prendre la place de celui qui l’exerçait.

La demande des AVS EVS demeure la création d’un métier avec un statut, une formation et un salaire adaptés. A cette revendication relayée au niveau syndical, s’ajoute le réémploi prioritaire des personnes arrivant en fin de contrat. Cette situation ne pourra pas se régler sans un soutien massif des parents mais aussi de la profession : les enseignants travaillent au quotidien avec ces personnes et savent l’importance de ces accompagnants dans la qualité de l’accueil des enfants en situation de handicap. Soutenons les AVS EVS en signant et faisant signer la pétition imprimable et renvoyez la nous au 46 bd de Brou 01000 Bourg.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 01 46 boulevard de Brou 01000 - BOURG EN BRESSE
- Tel : 04 74 32 61 20
- Email : SNUipp01
- se syndiquer : Et pourquoi ne pas se syndiquer ?

https://www.facebook.com/snuipp.ain/

Présentation de l’équipe du SNUipp-FSU de l’Ain en cette année 2018 - 2019 :

JPEG - 315.5 ko

https://fsu.fr