SNUipp-FSU de l’Ain
http://01.snuipp.fr/spip.php?article2274
3 jours de carence pour les fonctionnaires ? Et après ?
vendredi, 14 décembre 2018
/ snu01

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019, un sénateur issu du parti Les Républicains, a fait voter un amendement proposant d’instaurer 3 jours de carence pour les fonctionnaires en congé maladie et cet amendement a été adopté.

L’idée était de faire baisser l’absentéisme mais aussi et surtout de faire une mesure d’équité entre les salariés de la fonction publique et ceux du privé.

A très court terme, pas d’inquiétude à avoir, puisque pour être adoptée, une loi doit d’abord passer par l’Assemblée Nationale, le Sénat n’étant qu’une première étape.

Cependant, cela en dit long sur les volontés de nos dirigeants pour les mois à venir. Les dernières annonces du président Macron sur l’augmentation du SMIC en 2019 (financée non pas par les entreprises mais par l’Etat), pourraient concorder avec une nécessité de trouver des fonds à court terme (inutile de rappeler que le 1er budget de l’Etat est celui de ... l’Education Nationale : des pistes inquiétantes sont évoqués dans le café pédagogique de mardi dernier).

Pourtant, les études de l’Insee et celles de la DEPP (le service d’enquête du Ministère) montrent que le jour de carence ne fait pas baisser l’absentéisme enseignant, au contraire ! D’autre part, de nombreux salariés du privé soumis aux trois jours de carence bénéficient d’un complément de salaire de la part de leur prévoyance ou même d’accords d’entreprises.

Alors, pour reprendre la formule d’Evelyne Bechtold-Rognon, formatrice ESPE et professeure de philosophie, qui sera l’une des intervenantes de la prochaine Université de Printemps du SNUipp69,Pourquoi joindre l’inutile au désagréable et ne pas simplement pratiquer « l’Ecole de la confiance » ?