SNUipp-FSU de l’Ain
http://01.snuipp.fr/spip.php?article2704
Evaluations nationales, premiers bilans
mercredi, 27 novembre 2019
/ snu01

Les évaluations nationales, passées sous la pression hiérarchique bien souvent pour ne pas avoir d’ennui et se préserver en début d’année, livrent des résultats que le ministre expose dans la presse, le JDD ou le Figaro. Il déclare "le niveau monte", afin de valider sa politique basée sur la répétition, et pour s’allier l’opinion dans un contexte social qui se tend. Il fait ainsi plus de propagande que d’information.

La DEPP présente des résultats qui vont dans le sens d’une réduction des écarts sur la plupart des items, entre Education Prioritaire et hors EP. Le Ministre s’en fait l’écho. SAUF ! Que cet écart se creuse entre le test de mi-CP 2019 et rentrée CE1 2019. La DEPP y voit un effet "vacances" et que ça "nécessite une étude plus approfondie". Par contre elle se satisfait des autres exercices... Quand le résultat n’est pas bon, on incrimine le thermomètre ?

Le SNUipp-FSU continue de dénoncer ces évaluations, présentées sous le sceau de "la recherche" et "des retours d’enseignants de terrain". Nous affirmons que "la" recherche n’est pas unanime (voir ce qu’en disent R. Goigoux, R. Brissiaud par exemple)

Elles aboutissent à la dérive d’enseigner en fonction du test, ne reposent pas sur une passation qui soit identique dans toutes les classes, on le sait (ça a rendu furieuse la DASEN de l’Ain quand on le lui a dit) et permettent un pilotage par les évaluations bien réel qui légitiment l’imposition d’outils amenés par le Ministère. Exit la liberté pédagogique, nous voici des simples mécaniciens ? Nous le refusons.